Vinyl : RIP and RIV2 min de temps de lecture

 

DR And Vinyly

 

 

 

 

 

Votre passion du vinyle vous survivra-t-elle ? Oui, si vous faites le choix de contacter la société « And Vinyly » ! Cette dernière propose de créer quelques disques pour vos proches, des vinyles dans lesquels vos cendres sont insérées…

 

Toutes les collections de disques ne se ressemblent pas, mais une catégorie de vinyle commence à s’immiscer dans certaines familles. Lorsqu’un défunt vouait un véritable culte au disque vinyle, And Vinyly permet à sa famille et à ses proches de le garder avec eux, en rejoignant leur collection de disques.

 

Comment ça marche ? Fondée par le producteur Jason Leach, And Vinyly propose d’envoyer vos cendres à une usine londonienne qui presse des vinyles, et ces cendres sont ajoutées au disque. Vous pouvez laisser un message en enregistrant votre voix, vous pouvez également graver vos sons ou votre propre musique. Les habituels petits craquements sont alors les vôtres, dispersés en trente exemplaires, vous ne ferez bientôt plus qu’un avec l’objet tant convoité…

DR And Vinyly



Cela vous coûtera environ 4000 Euro. Les options ne manquent pas, vous pouvez ajouter les cendres de votre animal préféré (en espérant qu’il ne sera pas spécialement tué pour vous accompagner). Selon votre choix, des artistes affiliés à cette société contribuent également à la fabrication de votre objet. Par exemple, James Hague se charge de réaliser votre portrait acrylique pour la pochette, et Jason Leach himself et ses potes peuvent créer des morceaux spécialement pour vous…

 

À partir de la modique somme de 13 347,63 EUR la société organise même vos funérailles. Ils parleront à vos invités, lanceront quelques blagues, passeront votre disque et feront peut-être danser les gens… Un conseil ? Avant même d’envisager faire appel à cette société, pensez surtout à ce que vous souhaitez faire de votre propre collection de vinyle car, malheureusement, votre passion n’est peut-être pas héréditaire…

 

(source Fact Mag, Dummy, Trax).
Sondage, êtes-vous séduits par ce concept ?