S36 – SAN¨TROP PEZ2 min de temps de lecture

Screener 36 présente trois titres Chill.
En avril 2016 on vous présentait son travail via un EP et deux albums, dont celui pour le label Recycled Plastic. Dans l’attente d’une K7, prévue cette année chez AASC (Abstrait Amateur Sport Club), Screener 36 propose d’enflammer nos siestes (crapuleuses ou non) avec “SAN¨TROP PEZ”, une jolie pause electro-bucolique en trois titres solaires et vaporeux.
 
Synthés en suspension, rythmiques à l’ancienne, Screener 36 nage avec volupté dans les sonorités des années 90. Inspiré par certaines de ses influences (Carl Craig, Drexciya, Aphex Twin, Squarepusher…), il nous embarque dans une micro sieste réparatrice d’environ onze minutes…

 

SAN¨TROP PEZ

 
“2002” ouvre le bal et illustre ces instants, et ces sensations, qui restent après avoir appuyé sur pause. C’est le rayon de soleil accompagnée d’une légère brise au bord d’un lac, c’est le pack de bière qui se vide, c’est l’after chaleureuse entre potes, c’est la douceur d’une caresse soutenue d’un regard complice : pause validée en mode méditation, mode stone en stand-by… “SUPERETTE CITY”, l’instant smoothie du EP, c’est le plan-séquence en slow motion et bulles de savon. Scènes de cache cache entre rythmiques joueuses et bleeps sonores sur roulettes, ça pétille de saccades en finesse, on se laisse porter, on plane littéralement… “F03NK” débarque avec sa dose de malice, dans la continuité des ambiances aériennes il invite à la danse, encouragé par un breakbeat enlacé d’une ligne de basse chaude et vintage, puissante et funky. Le titre clôture l’ensemble avec un joli goût de “reviens-y”… Difficile de sortir de cette sieste avec une envie autre que celle de connaître la suite des aventures de Screener 36 !