Couverture du livre Maintenant, de Marc Bruimaud

Maintenant, quelques nouvelles de Marc Bruimaud

6 min de lecture
Démarrer

Avec Maintenant, son second volet de Nouvelles Noires aux éditions Black-Out, Marc Bruimaud ouvre une nouvelle annexe de l’état des lieux de sa vie sentimentale

Nous sommes abreuvés d’histoires. Il y a tant de faits, de commentaires, de légendes mais aussi de mensonges, que les locutions “il y en a à la pelle” ou “il y en a des tonnes” semblent bien marginales. Il n’y a guère que le mot pléthore pour clarifier l’innombrabilité des récits, et si quiconque peut bien raconter des histoires, d’aucuns seulement ont le talent de nous les faire aimer, galvanisant au passage la qualité de notre propre étanchéité, intermédiaire subjectif ô combien précieux entre ce que l’on reçoit et ce que l’on partage.

Lorsqu’une plume s’empare de notre attention, chacune de ses parutions est l’occasion renouvelée de scruter la profondeur de son macrocosme, avec cette sensation étrange mais pas désagréable de prendre de ses nouvelles sans lui adresser la parole (sauf, peut-être, lorsqu’on connaît personnellement l’auteur). Alors, s’il y a bien des histoires que l’on attend avec impatience, c’est celles de Marc Bruimaud, comme Maintenant, son second recueil de « nouvelles noires » aux Editions Black-Out, une touchante salve d’aventures sentimentales et sexuelles, où l’écrivain sublime la mise à nu des rendez-vous, parfois manqués, mais jamais oubliés.

Nouvelles noires : Maintenant, de Marc Bruimaud

Ici, et Maintenant…

Maintenant est le prolongement direct d’Ici et, d’une certaine façon, de La vie coule que nous avions eu le bonheur de découvrir en 2016. Petit de par son format, et brillamment illustré par Valérie Pillon, ainsi qu’Alexis Horellou pour la couverture, l’ouvrage est un authentique écrin de temporalités. D’abord, parce que ces histoires se télescopent dans l’échelle du temps, mais aussi parce que le bouquin peut se lire maintenant comme dans les années à venir, ce “plus tard” restera à jamais “maintenant”… 

Couverture du livre Maintenant, de Marc Bruimaud

L’amusante dualité enrobe la substantifique moelle. Douceur et mélancolie se promènent main dans la main sous l’œil brut, mais bienveillant, de la dérision et de l’impartialité. Si l’on savoure goulûment l’esprit pittoresque du narrateur sur ses amours passés, on ne peut qu’être saisit par l’état des lieux cru et sanguinolent de ce cœur d’artichaut maintes fois rapiécé qui, inexorablement, s’est fait une raison à l’idée de ne jamais récupérer la totalité de sa caution. Car Marc Bruimaud n’écrit pas pour uniquement balancer des anecdotes sur sa vie privée, il détricote ses peines pour recoudre ses joies, mais aussi pour affronter l’épreuve du temps, avec singularité : “Vieillir, c’est quand on a plus droit à la romance”.

Maintenant, et pour toujours

Les personnages de ses livres sont récurrents et se croisent au grès du temps, parfois même en tant que doppelgänger au bout du monde, comme à Tijuana. Dans Maintenant nous retrouvons les protagonistes à Limoges, ville de résidence de l’auteur qui, pour les connaisseurs ou les curieux, nous fait faire le tour du propriétaire de ses habitudes. Dès l’introduction, Marc Bruimaud à la malice de nous faire Le coup du portefeuille : “Il faut toujours embrasser les gens qu’on aime, même quand ils dorment” (puisqu’on vous dit que c’est un tendre…). Cet uppercut en plein cœur avec l’intrépide Rosie nous fait d’emblée aimer son ring, difficile de poser le livre avant de le terminer

Des saillies textuelles évoquent parfois les fulgurances de Bukowski, comme dans Toujours Piquée (le retour de la Petite Fontaine) : “Bon dieux cocotte, tu m’as vu, tu t’es vue, trouve-toi un mec de ton âge qui fasse moins de 140 kilos.”. Sauf que Bruimaud, c’est un sobre. Sa seule ivresse est sa passion pour les sentiments. Cet amoureux de l’amour, également épicurien de la chair, vulgarise remarquablement ses souvenirs les plus intimes sans toutefois les dépersonnaliser, ni leur manquer de respect, notamment le bouleversant personnage de Lya dans Marfan.

Nouvelles noires : Maintenant, de Marc Bruimaud

Des livres et des films

Lorsque l’on entend Madeleine Peyroux chanter J’ai deux amours, on est tenté de penser que Marc Bruimaud – hormis ses relations intimes et familiales – choisirait la littérature et le cinéma. Le cinéphile (l’auteur est également critique de films) revendique que certaines références cinématographiques s’approprient ses relations, et davantage lorsque celles-ci sont terminées, c’est ce qu’il appelle Le syndrome de Vertigo. Ses petites faiblesses font mouche, et les amateurs d’Hitchcock apprécieront. Celles et ceux qui ne connaissent pas encore (il y en a probablement) ont désormais une prescription à honorer, après tout, les livres sont aussi faits pour cela. Comme les précédents, ce nouveau bouquin a une double saveur, un peu comme les chocolats fourrés à l’alcool, ce petit goût de “reviens-y”… Offrez Maintenant, il vous reste très certainement des cadeaux à faire pour Noël !

Maintenant : nouvelles noires (2020), de Marc Bruimaud
Editions Black-Out (2020), également disponible via Decitre.
Illustration de couverture Alexis Horellou
Illustrations Valérie Pillon
117 pages – 10 €

Fondateur de Houz-Motik, coordinateur de la rédaction de Postap Mag et du Food2.0Lab, Cyprien Rose est journaliste indépendant. Il a collaboré avec Radio France, Le Courrier, Tsugi, LUI... Noctambule, il œuvre au sein de l'équipe organisatrice des soirées La Mona, et se produit en tant que DJ. Il accepte volontiers qu'on lui offre un café...

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

code

Article précédent

Anasthasia, l'hymne Rave old-school, remixé par Dave Clarke, Chris Liebing, Joe Farr...

Prochain article

Corona Focus, quand la COVID 19 inspire une fantaisie graphique