Les débuts de FOUR313

1 min de lecture
Démarrer

Dès les années 80, Detroit, dévoile de jeunes talents animés d’une passion commune pour la dance music. Certains artistes se distinguent au point d’en devenir les ambassadeurs, d’autres ont une carrière moins médiatisée. Trente ans plus tard, si les parcours et les relations ont évolué, l’énergie semble intacte

Avec son travail au sein du groupe Cybotron, Juan Atkins est considéré comme le précurseur du genre techno, il influence une première vague de jeunes producteurs. Si l’on évoque souvent Derrick May et Kevin Saunderson, il ne faut pas oublier la présence d’Eddie Flashin Fowlkes, de Blake Baxter mais aussi de Santonio Echols, Thomas Barnett, Chez Damier, James Pennington… Trente ans plus tard, beaucoup s’apprêtent à célébrer trois décennies de musiques électroniques par le biais de soirées, de tournées et de sorties discographiques.
FOUR313

FOUR313, le club des quatre

Un collectif d’ancien s’est récemment constitué sous la bannière FOUR313. Eddie Flashin Fowlkes, Blake Baxter, Santonio Echols, Thomas Barnett proposent un LP attendu dans les semaines à venir, il s’agit d’un double album vinyle pour lequel chaque producteur a composé deux morceaux. Leur première soirée de lancement s’est déroulée au Marble Bar, à Detroit.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

code

Article précédent

Le doux rebond de Beyond The Wizzard's Sleeve

Prochain article

Daphne Oram, la réédition !