Pochette du EP Two Tribes de Head.

La tribu Head. reprend Two Tribes de FGTH

/
8 min de lecture
Démarrer

Parallèlement à leurs travaux pour Horse Meat Disco, Amy Douglas et Jim Stanton fondent Head., un projet festif, psyché et engagé. Leur premier titre est une cover de Two Tribes 

C’est lors d’une conversation téléphonique matinale, qu’Amy Douglas et Jim Stanton évoquent le désir d’explorer un contenu psychédélique et cérébral, immersif et impactant, ainsi naît Head. Si le nom du projet peut évoque la tête du nouveau-né qui, à sa naissance, se présente généralement par la tête, le choix du nom symbolise surtout une figure hiérarchique dont la direction se veut bienveillante. Annoncée pour le 30 octobre, leur premier sortie est une reprise celle du titre politique Two Tribes, de Frankie Goes To Hollywood. Produite par la tribu de Ladyballs Records, cette sortie comprend un single, une version radio, un remix de Paurro, ainsi qu’un clip vidéo que l’on intègrera à cet article dans quelques heures…


Questions / Réponses avec Amy Douglas

Amy Douglas a participé à Love And Dancing de Horse Meat Disco, elle interprète quatre titres dont l’excellent Let’s Go Dancing, l’album s’est hissé à la 3e place des charts britanniques. Elle est également autrice du single Something More de Roisin Murphy, et travaille actuellement avec Joe Goddard de Hot Chips pour le projet Hard Feelings, qui sortira en 2021 sur Domino. Elle a accepté de prendre quelques minutes de son temps précieux pour répondre à quelques questions…

Antoine.Brettman. Intéressant de constater qu’une tête (Head.) n’est rien sans six personnes… Blague à part, pouvez-vous nous nous parler des membre de la troupe ?
Amy.Douglas. Je suppose que vous pourriez dire “si deux têtes valent mieux qu’une, 6 têtes valent mieux que 2 !” LOL ! La première incarnation de Head. est moi-même, accompagnée de Jim Stanton, puis mon partenaire en toutes choses, M. Tim Wagner de Ladyballs Records. Il y a aussi l’excellente DJ/selecta Paurro (Mexico), Steven Klavier, le chanteur de Moon Boots également collaborateur sur le disque Michael The Lion, ainsi que Cat P, fantastique artist de spoken word !

A.B. Vous démarrez ce projet avec Two Tribes, la reprise d’un classique de Frankie Goes To Hollywood. Y a-t-il un double sens à ce choix, notamment artistique et politique? Est-ce lié aux prochaines élections aux USA ? 
A.D. Absolument. Nous traversons une période difficile ici, non seulement au niveau régional mais mondial. Si nous ne faisons pas de sérieux changements concernant les personnes au pouvoir, nous resterons condamnés aux systèmes de ce pouvoir. La version originale de Frankie (Ndlr, sortie en 1984) était de pointer une brillante lampe de poche sur la politique de Thatcher au Royaume-Uni. Sauf que la politique Reagan / Thatcher n’est pas enterrée. Sous stéroïdes, elle est encore plus stupide et diabolique. Si nous ne sortons pas Trump de son poste ? Je ne m’imagine même pas aller au-delà de cette pensée.

A.B. Vous avez fait le choix de sortir ce single le 30 octobre 2020, en référence à l’émission d’Orson Wells “La guerre des mondes” (1938). C’est une date très symbolique, et les symboles sont des points de repère, mais pensez-vous qu’ils pourraient avoir une date d’expiration ?
A.D. Nan. La décision de sortir le titre pour le 82e anniversaire de La guerre des mondes s’est faite en pleine conscience, pour créer la même paranoïa et la même peur chez celles et ceux qui écouteraient et regarderaient la vidéo, afin qu’ils marchent DROIT dans l’isoloir le jour du scrutin, pour se débarrasser du monstre.

A.B. Avec la crise de la Covid, suivie de la crise économique mondiale, le gouvernement britannique suggère aux artistes de changer d’emploi. Qu’en pensez-vous et quelle est votre vision de votre carrière à venir ?
A.D. Ma réponse aux commentaires de BoJo ne peut être réimprimée. Ils m’impliquent de retrousser mes manches et de lui demander de sortir du terrain. J’espère que cela suffira. Je devrais penser à protéger mes sentiments. Pas moins ? Les artistes ont tendance à être perçu comme des renégats. Nous ne recevons pas de subventions et avons le luxe de bénéficier du favoritisme en général, nous sommes seuls, le faisant de nos mains, de bouche à oreille. Lorsque vous aimez tellement cela, vous vous devez le faire, pour votre propre but dans ce monde.

A.B. L’année 2020 n’est pas encore terminée que la majorité des gens ne la verront pas comme la meilleure de leur vie. Pourriez-vous toutefois citer quelques moments agréables et inoubliables de ces derniers mois ?
A.D. Tous ceux concernant ma musique. L’album de Roisin, et le single que j’ai écrit pour elle, assommant tout le monde. Toute la musique avec Horse Meat Disco et les labels sur lesquels Tim et moi travaillons, pour moi, tout tourne autour de Output. C’est à peu près tout. Autrement ? Hmm… Essayer de rester sain d’esprit et de ne pas le perdre, ce qui, avouons-le, est le moment où nous sommes tous.

la chanteuse Amy Douglas, de Head.

La naissance de Head.

Il est 5 h du matin, celles et ceux qui commencent leur journée croisent les noctambules qui terminent leur nuit. Le projet Head. prend forme via un appel téléphonique entre deux personnalités de la dance music, oeuvrant pur l’écurie Horse Meat Disco : Jim Stanton et Amy Douglas. Persuadé qu’il faut se diriger vers une musique aux vibrations plus psychédéliques Jim dit à Amy : “j’aimerais pouvoir trouver un exutoire pour faire cela en live et de manière créative”. Ce à quoi Amy, répond : “Eh bien, pourquoi ne pas le créer nous-mêmes afin que cela se produise?”.

Peu adepte de procrastination, Amy fait appel aux personnes dont elle sait intimement qu’elles partagent ses idées. Né le matin même, le projet HEAD. est scellé avant la fin de la journée. Est-ce une tribu de débauchés rejetons de la société ? Peut-être. Fondent-ils un collectif international consacré à satisfaire le meilleur de votre esprit, corps et âme ? Tou·te·s en sont convaincus : la New Love Renaissance est arrivée !

Antoine Brettman est un bricoleur d'images... Ses œuvres s'inscrivent dans le courant de l’art vidéo, dans la réappropriation d'œuvres audiovisuelles, dans l'exploitation de la virtualité des images pour confronter au monde réel son recyclage d'histoires...

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

code

Pochette de Karma & Desire
Article précédent

Actress dévoile une vidéo de l'album Karma & Desire

Artwork de Love & Dancing, l'album de Horse Meat Disco
Prochain article

Horse Meat Disco et Amy Douglas présentent l'album Love & Dancing

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other