Artwork cover du LP TALKNOI$E de Byron The Aquarius

Byron The Aquarius Shroomz, Guns and Roses

3 min de lecture
Démarrer

Byron The Aquarius présente le EP Shroomz, Guns and Roses, sur son nouveau label : TALKNOI$E

Après avoir fait le tour de la planète en jouant en clubs et sur de nombreux festivals, comme Dimensions, Dekmantel, Suncebeat, Lente Kabinet ou encore All Points East, Byron The Aquarius lance officiellement son nouveau label, TALKNOI$E, avec Shroomz, Guns and Roses, un premier EP de 5 titres originaux. Quand on connait l’amour qu’a Byron The Aquarius pour la mélodie et l’harmonie on ne peut être qu’enthousiaste à l’idée de découvrir cette nouvelle sortie…

Byron The Aquarius

En 2015, Byron sortait Planets of Love, son album solo sur BBE. Quand il ne travaillait pas sur sa propre musique, il jouait du clavier en studio avec Kai Alce. Ces créations sont tombées entre les mains de Theo Parrish, qui aimait ce son house imprégnée de jazz, et qui a choisi deux titres sur Sound Signature, le Highlife EP (2016). Au cours des années qui ont suivi, Byron a constamment publié de la musique de qualité sur Wild Oats, Eglo et d’autres labels… Il y a eu son album Astral Traveling, sur Mutual Intentions, puis Ambrosia LP, sur Axis Records de Jeff Mills. Plus récemment, Byron a sorti The New Beginning LP, sur Shall Not Fade.

Cette nouvelle sortie, Shroomz, Guns and Roses, est née pendant de la pandémie. une époque où le producteur a choisi d’être en harmonie avec la nature et l’étude du Zen. Selon ses propres mots, “j’avais l’impression que la pandémie avait fait ressortir une obscurité en moi, et j’ai combattu ces pensées négatives avec la nature et les champignons pour créer un équilibre dans ma vie en passant du temps dans les montagnes de l’Alabama et d’Asheville, en Caroline du Nord. J’ai choisi “fusils” et “roses” pour juxtaposer la violence que nous vivons aux États-Unis avec la tranquillité d’esprit qu’une rose peut apporter comme équilibre dans la vie”. Selon l’artiste, la musique fait son chemin à travers les différents moments de  nos vies, comme ces moments difficiles auxquels nous sommes tous confrontés et, pour lui, la musique est cette rose. Il peint une toile de ses émotions à travers ses synthétiseurs et ses boîtes à rythmes, pour montrer que l’équilibre mondial peut être trouvé, même dans les moments les plus difficiles.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

code

artwork cover de l'album Organ Recital de Bastien Keb
Article précédent

Bastien Keb, sa discographie s'enrichit d'un quatrième album

Artwork cover du EP I Can't Hide From Myself de Yannick Roberts
Prochain article

Le nouvel EP de Yannick Roberts sur Freerange Records

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other