Wet Fish, un nouveau cartoon désopilant pour adultes

/
4 min de lecture

Quand le lit à eau d’un motel bon marché abrite un monde peuplé de poissons dotés de la parole… Bienvenue dans Wet Fish, un cartoon hilarant, pour adultes

Imaginez un monde où, marchant et parlant, des poissons vivent dans une grande ville qui, de manière surréaliste, s’est formée dans le lit à eau d’un motel un peu cheap en Californie… Ce monde parallèle se nomme “Blue Crab City”. Le cartoon Wet Fish raconte les problèmes de cette communauté de poissons humanisés et farfelus qui observent les habitudes et les comportements sordides des clients du motel… Réservée à un public adulte, cette création hilarante se situe, selon le producteur Andrea Vinciguerra, “à mi chemin entre Bob l’éponge, si Patrick Stella traversait une atroce procédure de divorce, et Room 104 si c’était écrit par Monty Python et John Waters”.

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

La quête de l’amour parfait

Au fur et à mesure que l’histoire se déroule, nous rencontrons DJ Techno Metalheads, Mi Shell (mannequin musclé également cam girl) et Mo Boobarella, un crabe louche et maussade qui veut “changer l’industrie du porno de poulpe”. Il y a aussi Squidney, qui jette de l’encre noire sur tout ce que vous aimez, et Kat Food, une boîte de thon impatiente de vérifier sa date d’expiration. Nous découvrons également un calmar névrotique qui souffre d’un trouble émotionnel très rare, et il y a un étrange gros poisson vert appelé Spaghetti Campbell Junior ! En raison de la nature improbable de leur évolution, leurs valeurs morales sont assez bancales, ils ont d’ailleurs développé une notion tordue de l’amour et du sexe. La série suit leur parcours, à la recherche de ce qu’est le véritable amour. “

Andrea a travaillé sur ce concept depuis cinq ans. L’ idée lui est venue lors d’une soirée à Londres lorsque, par hasard, il rencontre un couple dans un pub : “je ne me souviens pas pourquoi mais les bavardages sont allés au sujet de la” première fois. Ils m’ont dit que leur première fois s’était produite sur un lit à eau, et cela m’a semblé quelque chose de magique et d’incroyablement inhabituel. Je me souviens avoir immédiatement pensé aux poissons vivant à l’intérieur du matelas à eau et jeté un œil maladroit sur le couple pendant leur acte. Je sais, c’est bizarre…”.

Un cartoon qui devrait faire des vagues

Andrea y voit alors un grand potentiel et, l’année suivante, il lance le concept pour une publicité d’une marque de sex-shop britannique. Il s’agissait d’une ville de poissons dans un lit à eau qui participait à une réunion du conseil, discutait et se plaignait du fait qu’il était impossible de dormir après que la femme humaine ait acheté ce tout nouveau gode… “Heureusement ils ont refusé l’idée, parce qu’un an après, j’ai pensé : Hé, c’était une bonne idée pour une série animée, et nous voilà sommes (…) Peut-être que je suis allé un peu trop loin mais je fais juste ce que j’aime, ce qui me fait rire, et ce que j’aimerais voir à l’écran en tant que spectateur. Nous sommes en 2021 et dans cet océan de contenu, il faut trouver sa propre vague pour surfer!”

Nous aussi nous attendons la vague, celle qui annoncera la date et le lieu de la première diffusion de Wet Fish…

Source Creativeboom

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

code

Portrait du duo Dam Swindle
Article précédent

Dam Swindle lance deux nouveaux labels : 10Questions & Transient Nature