LP : Grasque, Choir Of Young Believers.3 min de temps de lecture

Grasque © Choir Of Young Believers



Le 19 février prochain sort le nouvel album de Choir Of Young Believers, “Grasque” sera disponible dans les formats habituels chez Ghostly International, ainsi qu’en édition limitée (disque couleur).

 

Après “Face Melting“, premier single présenté il y a quelques mois, et plus récemment “Jeg Ser Dig“, sorte de R&B aérien dans lequel Jannis Noya Makrigiannis flirte avec un style éthéré et langoureux façon Sade en version scandinave, COYB présente l’énigmatique “Serious lover”, nouvel extrait de l’album “Grasque”.
 

 

Il y a deux ans, Jannis Noya Makrigiannis sort éreinté de la tournée de Rhine Gold (album précèdent). Le leader du groupe ne souhaite plus faire de musique, il se pose des questions quant à l’existence même du groupe et en profite pour voyager. De son côté il bricole des environnements sonores, des beats et des collages sur un petit sampler de poche, repoussant ainsi ses schémas traditionnels de composition (piano, guitare). C’est au coeur même de ses expérimentations personnelles que se nichent les fondations de “Grasque”. Si le groupe conserve ses éléments essentiels le contexte est totalement nouveau et le disque regorge d’influences improbables : le jazz ambient et enfumé de “The Whirlpool Enigma”, la pop scintillante et eighties de “Gamma Moth”, ou encore la soul moderne de “Cloud Nine”.
 

 

Au départ Makrigiannis s’est lancé dans ce projet avec l’idée de créer un nouveau groupe, imaginaire  (Grasque) afin d’incarner ses influences, telles les musiques électroniques expérimentales, la pop danoise des ‘80s, ‘90s, le hip-hop, l R&B moderne ou encore les slows de la côte ouest ! Il enregistre rapidement “Græske” et “Face Melting” avec Aske Zidore (Rhine Gold), et quand Choir of Young Believers se réunissent à nouveau pour une tournée avec Depeche Mode, il écrit quelques chansons à la guitare pour les jouer sur scène. Mais progressivement il réalise que ses nouvelles idées et cette musique correspondent à COYB. Quelques mois plus tard, Aske et lui s’enfermèrent dans une petite ferme suédoise et en ressortent avec une dizaine d’heures de musique inédite. Au final, un album complet qui navigue entre les styles tout en gardant les éléments essentiels de l’ADN du groupe.

DR Jannis Noya Makrigiannis

 

 

“Je dois admettre que l’une des choses qui m’inquiétaient était de savoir ce que les gens penseraient. Avec presque toutes ces chansons, j’ai douté, certaines étaient trop pop, d’autres trop expérimentales, d’autres ne ressemblaient même pas à des chansons, mais à des voyages ou des sentiments. Certains titres avaient même des paroles en Danois ou en Grec. Mais désormais, tout cela n’est pour moi que du Choir of Young Believers, et c’est génial d’avoir pu repousser les limites du groupe, de lui donner plus de place. C’est bizarre pour moi de repenser à tous ces doutes : ”Est-ce que je peux faire ci ? Est-ce que je peux faire ça ?” Je veux dire, c’est mon putain de groupe ; je peux bien faire ce que je veux, non ?”

 

Choir Of Young Believers – “Grasque”  / Ghostly International, 2016.
Digital, CD & double disque vinyle.
 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

code