Greta Thunberg : les détournements musicaux

4 min de lecture
Démarrer

Figure importante de la lutte contre le réchauffement climatique, Greta Thunberg est devenue la cible d’attaques quotidiennes. Cependant, les détournements de son discours à l’ONU diffusent son message toujours plus loin

Parce qu’elle remet en cause “le système”, notamment l’ordre social dominant, la militante écologiste Greta Thunberg est la cible de violentes critiques. Parce que ses opposants n’ont pas de contre arguments scientifiques sur le dérèglement climatique, ils s’en prenne à sa personnalité, à son entourage.

Le 23 septembre 2019, son discours à l’ONU a relancé le feu des critiques, mais il a aussi été détourné, ou plus exactement été mixé, mis en musique, et si certaines vidéos ont une touche humoristique, elles n’altèrent jamais son message.

Récemment, le DJ britannique Fatboy Slim, aka Norman Cook, lui a rendu hommage en samplant son discours pour l’insérer dans l’un de ses mixes, en version façon mash-up de son tube « Right Here, Right Now ».

Le mix est devenu viral sur les réseaux, mais ce n’est évidemment pas la première fois qu’un.e DJ mélange de la musique avec une voix ou un discours. “I have a dream” de Martin Luther King a probablement été l’un des plus utilisés, mais on se souvient aussi de celui de Saul Williams, “Not in Our Name” afin de protester contre la décision du gouvernement américain à mener des actions sur d’autres sols après les attaques du 11 septembre 2001. Son discours a, entre autres, été utilisé par Laurent Garnier et remixé par DJ Spooky.

Greta Thunberg VS Musicians(?)

Voici donc une sélection de mash-up chinées à la volée sur Youtube. Houz-Motik décerne le grand prix du Greta Thunberg mash-up à mono neon, certains diront qu’il est hors-série, qu’il gagne toujours. Oui, peut-être, mais on s’en fout, on n’est pas dans l’école des fans

La suivante est l’une de celle qui a été produite dans les jours qui ont suivi le discours…

Certains n’ont pas manqué de remarquer que le style de cette version avait quelque chose du titre Our Darkness (1984) de Anne Clark, ils ont donc tenté le coup.

Les fans de Death Métal, qui savent associer humour noir et message politique, devraient apprécier l’exercice…

Les turntablists auraient quelque chose à dire ?

Vous reprendrez bien un peu de Synthwave Goth ?

Amateur de Hardocre, Gabber et autres hard styles, c’est cadeau !

Romantiques et cinéphiles, un autre passé futur est possible…

FAIL ?

Alors, oui, c’est vrai, cela ne marche pas toujours très bien !

Oui, vraiment pas du tout…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

code

Article précédent

Retour sur la PEW, de Paris à Burning Man

Sculptures radio cosmiques
Prochain article

Sculptures radio cosmiques