Barbarella (1968)

Orgasmes féminins sous algorithmes

4 min de lecture
Démarrer

Une entreprise crée un algorithme pour détecter l’orgasme féminin et provoque un tollé sur les réseaux sociaux

Relida Limited, une entreprise basée à Chypre, n’a pas eu le buzz escompté lors de la promotion de son algorithme censé : “identifier les orgasmes féminins” et les “valider”. Les images de présentation de cet outil, au départ destiné aux fabricants de sextoys, ont été publiées sur Twitter. Retweeté des milliers de fois, le projet soulève un tollé.

Sur Twitter @Stu Nugent, responsable de la marque de sextoys Lelo, annonce avoir été démarché par l’entreprise chypriote, qui se targue d’avoir développé un algorithme capable d’identifier les orgasmes féminins avec une précision de 86 %. La méthode qui consiste en l’analyse du rythme cardiaque de la personne concernée, mesuré à l’aide d’objets connectés comme des montres ou des bagues.

Son tweet a suscité de nombreuses réactions, dont celle de @RomanticLisa « Quoi?? Pourquoi ce serait nécessaire de “valider” l’orgasme d’une femme ? Si elle dit qu’elle a un orgasme, alors la discussion devrait s’arrêter là. Ça me remplit de rage. Pourquoi ne croit-on pas les femmes, pourquoi a-t-on besoin d’une validation ? »

Une app B2B, pas B2C ?

La publicité ciblerait les fabricants de sextoys. Ces derniers cherchent régulièrement à améliorer l’efficacité de leurs produits, ils ont donc besoin de les tester. Si l’entreprise avance que « 26 % des femmes simulent à chaque rapport sexuel » pense t’elle sérieusement que celles qui prennent le temps de tester les jouets sexuels simuleraient dans un but purement lucratif ?

Peut-on vraiment prouver l’efficacité d’un sextoy grâce à un algorithme ? Plusieurs études montrent en effet un lien entre le rythme cardiaque et l’orgasme, mais cela reste très relatif. Une étude datant de 1989, notamment étudiée dans celle-ci, évoque une « corrélation modérée » plutôt qu’une causalité mathématique et systématique…

Rétropédalage

“Nous n’avons jamais voulu vendre cet algorithme directement aux femmes ou aux hommes”. Relida Limited a depuis déclaré que son idée était encore en développement et que cette présentation n’était pas destinée à être publiée, elle a ajouté : “Un orgasme peut être identifié avec la fréquence cardiaque, car il a un schéma spécifique lors de l’apogée”. La société, qui qualifie le tweet de M. Nugent de “contraire à l’éthique”, déclare également que l’algorithme n’était pas encore terminé et avait été créé par une femme “à la recherche du bien-être d’autres femmes”. M. Nugent s’étonne alors d’avoir reçu leur présentation sur LinkedIn, et ajoute qu’il s’agit de “résoudre un faux problème”.

Plutôt que de jouer aux devinettes pour savoir si votre partenaire à un orgasme, pensez plutôt à vous donner du plaisir et, surtout, parlez-en entre-vous si vous pensez qu’il pourrait y avoir un problème…

Sources : BBC & Usbeketrica

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

code

Compilation Rap Underground Féminin VOLUME 2
Article précédent

VOLUME 2, Rap Underground Féminin

Un club de strip tease sous-marin à Eilat en Israël
Prochain article

Un strip club sous-marin abandonné ?