Savarah, ses conversations avec l’ordinateur

3 min de lecture

Le groupe Savarah présente Computer Talk! Cet EP de trois titres est le troisième volet de leur trilogie

Le groupe bordelais Savarah présente son nouvel EP, accompagné du clip animé de Monde SéquenCiel réalisé par Camille Orain. Superbe trip entre ciel et terre, Computer Talk! est le dernier volet de la trilogie TALK TALK TALK!, il sort le 25 février 2022…

Computer Talk! par Savarah

Photo du groupe Savara
Savarah © Chloé Gourmanel

“Savarah est un royaume, à sa façon, conçu comme une bulle libertaire qui s’épanouit contre vents et marées d’un climat artistique et politique à la standardisation de plus en plus violente”. Au départ, un duo, Blondine et Jérémy, iels créent Savanah puis étoffent leur rang et rebaptisent leur projet, ainsi nait Savarah. Si la formation évolue, leur vision collective reste celle d’une musique populaire, libre et totale, de leur amour pour la bossa nova aux grandes utopies jazz des années 1970 et la folie punk des années 1980.

Photo du groupe Savarah
Savarah © Camille Orain

Savarah, c’est autant leur maison que “le médium de leurs discours sur l’Art, la société et les recoins les plus intimes des sentiments humains”. La formation assume le parti pris d’une musique à égale distance de l’énergie et du discours, du collectif et du nombril, de l’électricité et des chuchotements. Au delà des étiquettes, des genres et des embûches. Dans son propre royaume.

Le saviez-vous ?

Le nom Savarah a déjà été utilisé dans l’histoire de la musique, notamment par le regretté Pierre Barouh lorsqu’il a crée, en 1965, le label éponyme afin de sortir ses chansons composées pour le film de Claude Lelouch, Un homme et une femme, un film dans lequel Barouh jouait et avait composé. Dans les années 1970, les éditions Savarah sortent les premiers disques de world music, avant même l’apparition de cette expression. Ce label a permis à de nombreux artistes de s’exprimer et d’être diffusés, notamment Alfred Sanvi Panou, Jacques Higelin, Brigitte Fontaine, Areski Belkacem, Pierre Akendengue…

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

RUMTUM voue un véritable culte aux îles indigo

Prochain article

Tutankhamun par Tutankhamun