Artwork cover de l'album Hit Different de Mr Flip

Mr Flip sort Hit Different, le premier single de son prochain album

11 min de lecture
Démarrer

Pour annoncer la sortie imminente de son prochain album, Mr Flip sort le single Hit Different, accompagné des remixes de Kevin Reynolds, DJ Kemit, Kay Alcé et Afefe Iku

Depuis le titre Dance Circle, Mr Flip prépare son prochain album, Next Level Shit, dont le tout premier single donne le ton, Hit Different se révèle être un track sensuel aux rythmes afro soca. Les remixes qui l’accompagnent ouvrent évidemment d’autres territoires : quand Dj Kemit fait dans l’hypnotique, Kai Alce épure sans ôter un seul grain de chaleur, alors Kevin Reynolds produit un mix très Detroit, de quoi inspirer Afefe Iku dans ses œuvres…

Mr Flip

Originaire du New Jersey, Flip développe sa passion dans le Bronx, notamment via un cousin sous contrat avec Tommy Boy Records. Flip n’a que 12 ans lorsque ce dernier lui apprend à rapper… Toujours avec son cousin, il perfectionne son registre dans le cadre d’un trio de hip-hop, mais ce groupe ne rencontre pas le succès. Des années plus tard, installé à Los Angeles, il rencontre Osunlade. Période Covid, deux semaines après le confinement, Flip perd son emploi et décide de recréer de la musique. Il propose alors à Osunlade d’expérimenter la création de disques hip-house, cependant pas dans la veine de ce qui avait déjà été produit dans le passé, quelque chose se devait d’être différent, voire révolutionnaire.

Dance Circle, le premier morceau de M. Flip, extrait de Osunlade Presents Mr. Flip EP, est rapidement devenu un classique des clubs, culminant en bonne position sur les charts Traxsource Afro House, classé même parmi les 100 meilleures chansons de l’année. Plébiscité par Tony Touch, Josh Wink, Nicodemus, Sonny Fodera ou encore Idris Elba, le titre attire l’attention à l’internationale, des danseurs de 14 pays postent des vidéos Instagram en dansant sur cet air… Hit Different, avec le son et la production d’Osunlade, interpelle l’auditeur dans un voyage musical pas tout à fait comme les autres…

Les Remixers, Kevin Reynolds

Originaire de la Motor City, le producteur et interprète Kevin Reynolds fait ses débuts dans l’underground de la scène techno de Detroit au milieu des années 90. Il a notamment travaillé pour le label Transmat de Derrick May. Né de deux travailleurs de l’automobile, et militants des droits civiques, américano-irlandais de Detroit, l’oreille musicale de Reynolds a été bercée par la bande son issue de l’autoradio de ses parents lors des trajets nocturnes, et plus particulièrement par l’exceptionnelle voix d’une autre légende de la ville, Electrifyin’ Mojo.

“Vous devez avoir la lumière avec l’obscurité, le jour avec la nuit, et c’est un équilibre naturel des contraires.” Kevin a également son propre label, Todhchai (qui se traduit par “futur, ou choses à venir” en gaélique, ndlr). En 2006, il sort son premier disque, Afrik, acclamé par la critique et défendu par Gilles Peterson, Osunlade, Jazzanova, DJ Karizma ou encore Masters At Work, et la BBC Radio One l’a mêm surnommé le “nouveau son de la techno de Detroit”. Son remix pour le morceau Hit Different est délicieux, savant mélange de saveurs auditives au groove à la limite du downtempo, parfait !

Les Remixers, DJ Kemit

Après des décennies de DJing, de tournées dans le monde, les productions inégalées de DJ KEMIT ont attiré l’attention de l’un des couples les plus puissants du monde. La création de la chanson 4Evermore, n° 1 au classement Adult Urban Contemporary, l’a notamment mis sur le radar des Obamas… Cependant, DJ KEMIT est connu internationalement pour son travail de production en tant que moitié de KemeticJust. Moins d’un an après avoir uni leurs forces, lui et Justin Chapman, alias Just One, ont sorti Wishin, leur premier album repris par King Street – l’un des plus grands labels de musique house – avec l’aimable autorisation de la légende de la house music Lil Louis.

KEMIT s’est connecté avec de nombreux artistes, notamment celles et ceux partageant les mêmes idées… Dans l’ensemble, son travail en tant que producteur l’a établi comme un artiste capable de combiner les meilleures parties de la musique qu’il tourne pour créer un son unique et aussi raffiné que l’homme lui-même. Il joue désormais un rôle déterminant dans l’orientation des scènes house, soul et hip-hop à Atlanta – et évidemment au-delà. Son EP House sur Honeycomb Music intitulé Together, est un chef-d’œuvre mettant en vedette Josh Milan, Tasha Larae et Terrance Downs. Son remix de Hit Different livre une puissante rythmique, sur un son au parfum d’un dub chaleureux.

Les Remixers, Kai Alcé

La combinaison de ses racines haïtiennes, de sa jeunesse passée à Sainte-Croix et de son éducation à New York fait que lorsque “The Kaizer” passe derrière les platines, il ne passe pas inaperçu. La grande force de Kai Alcé ? Il ne s’installe pas, ne se fond pas et ne suit pas… Cette intégrité se retrouve dans chaque concert qu’il a donné – depuis ses débuts au Detroit’s Music Institute alors qu’il n’était encore qu’un adolescent, jusqu’à l’héritage DEEP de 10 ans au MJQ qu’il a co-fondé, jusqu’à la société de production, NDATL, qu’il créé en 2008. Avec la soca de sa mère et le jazz de son père comme trame sonore de sa jeuness, c’est le hip-hop qui ouvre le prochain chapitre de son éducation musicale, Kurtis Blow notamment. Il déménage à Detroit en 1980, et décroche un emploi au Music Institute en 1987, cela lui a donne accès à des personnalités de la house et de la techno, telles que Derrick May, Kevin Saunderson, D. Wynn, Alton Miller et son cousin Chez Damier.

Kai a notamment sorti de la musique sur les labels de Detroit comme Mahogani Music (label de Moodyman), FXHE (Omar S) & Real Soon et Deep Explorer Recordings. En 2008, il créé son propre label, N.D.ATL Muzik, comme l’acronyme de New York, Detroit et Atlanta, les trois lieux qui ont cultivé les sons et les tonalités des sorties du label. Ces nombreux projets ont été acclamés par la critique dans le monde entier, comme The Floating EP. Avec ce label, il a également lancé une série de 12 pouces en trois parties pour rendre hommage au légendaire Music Institute, il fait alors appel à tous ses mentors de Detroit période Music Institute. Des projets avec Jovonn, Alton Miller, Chez Damier, Phil Asher, Roland Clark, Azulu Phantom, Omar S ont également prouvé les vastes textures et sons de Kai. Son remix de Hit Different est l’un des plus beaux du EP, évoquant l’essence même de ce qu’est la Deep House Music, basse profonde, nappes vaporeuse, solo de synthé, entre ciel et terre !

Les Remixers, Afefe Iku

Afefe Iku, aka Osunlade de Yoruba Records, un homme qui ne remixe pas les chansons bon gré mal gré, un homme parfois difficile à cerner. Osunlade est un musicien et producteur d’origine américaine. Né et a élevé à St. Louis, Missouri, il est également connu pour avoir composé de la musique pour Sesame Street à la fin des années 1980, jusqu’au début des années 1990, mais, c’est à Los Angeles qu’il travaille avec des artistes tels que Patti Labelle et Freddie Jackson. Il déménage ensuite à New York, où il fonde le désormais célèbre label Yoruba Records. À ce jour, il a travaillé avec des artistes tels que Roy Ayers, Nkemdi, Salif Keita, Poranguí et Cesária Évora.

En raison de ses croyances, la musique d’Osunlade a une profonde racine spirituelle dans les traditions yoruba qui se reflètent également dans le nom de son label, les pochettes d’albums, ainsi que les titres de certains des morceaux qu’il a remixés tels que Obatala y Oduduwa et Yemeya. Producteur acclamé internationalement, son emprise sur la production sonore de Mr Flip fait de cette nouvelle collaboration un petit bijou de House music. Son remix de Hit Different est une œuvre afro futuriste hypnotique et langoureuse…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

code

Artwork cover de l'album Butterfly Blue de Mallrat
Article précédent

Butterfly Blue, le premier album de Mallrat

Artwork cover Pochette de l'album 55,4 de Sly Johnson
Prochain article

Sly Johnson présente l'album 55.4