Artwork cover de l'album Dark Green par Artwork by Lucy Roleff and Lehmann B Smith

Lucy Roleff & Lehmann B Smith dévoilent leur collaboration Folk

5 min de lecture
Démarrer

Lucy Roleff & Lehmann B Smith sortent l’album Dark Green? Parue le 16 juin 2022 cette merveille Folk invite à une douce introspection

De formation classique et originaire de Melbourne, la musicienne Lucy Roleff évolue dans le registre Folk avec, en point central de son travail, sa voix. Dotée d’une enveloppe chevrotante et profonde, à la texture émoussée, évoquant parfois les timbres de Nico et de Sibylle Baier, elle sort, en collaboration avec Lehmann B Smith, Dark Green, un nouvel album invitant à l’introspection…

Lucy Roleff & Lehmann B Smith

Portrait photo de Lucy Roleff
Lucy Roleff DR

Conceptualisé en tandem pendant deux ans, Dark Green se faufile comme une harmonie d’Océanie saison automne/hiver. Ce disque est le résultat d’une retraite créative, à distance de l’emblématique Great Ocean Road en Australie. Parcours de neuf œuvres intimement prismatiques, l’album semble garder dans l’éther le style posé de Joni Mitchell ainsi que l’instrumentation exploratoire de Sufjan Stevens. Des méditations individuelles du passé et du présent prennent ainsi vie, tel un dialogue d’anecdotes acoustiques et d’orchestrations euphoniques.

portrait photo de Lehmann B Smith
Lehmann B Smith DR

Musicienne et peintre de formation classique, Lucy Roleff connaît une enfance plongée entre la musique classique européenne, les contes et les styles folkloriques. Son travail, esthétiquement parallèle à ses peintures de natures mortes, rend hommage à ces influences teintées d’un sentiment de romantisme mais aussi d’éléments de la vie quotidienne. Le parcours de Lehmann est également brillant, son CV musical comprend des collaborations avec un certain nombre d’artistes, notamment Totally Mild, Pikelet, Grand Salvo, Laura Jean et Kes Band. Sa discographie est un voyage sur douze albums, avec un accent prononcé sur l’expérimentation et les fondements de la musique rock, folk et pop vintage. Artiste fréquemment demandé, il a notamment travaillé avec Bonnie Prince Billy ou encore Sonny & the Couchers de soleil.

L’album Dark Green

Conscients des talents de l’un et de l’autre, Lucy et Lehmann subliment leurs chevauchements créatifs. Leurs similitudes, et un respect mutuel pour le fingerpicking et les préférences de guitare, ont inspiré le potentiel de cette collaboration. Les grandes lignes du projet se sont formées dès lors qu’ils ont échangé de vielles esquisses de chansons, fusionnant lentement dans le monde qu’ils viendraient à habiter : Dark Green. Des enregistrements précieux de bois et des joyaux folkloriques pastoraux bancals ont rempli leurs boîtes emails respectives, et inspirés de nouveaux angles pour reconstruire des œuvres plus anciennes et inachevées.

Automne 2019, après deux ans de tissage de démos, Lucy et Lehmann se rendent dans un lodge isolé dans une petite ville le long de la Great Ocean Road, connue sous le nom de Skenes Creek. Là, parmi le feuillage verdoyant et le rythme apaisant des vagues écrasantes, les os nus de l’album prennent forme : montage, réenregistrement et réécriture des paroles, les artistes trouvent alors un sentiment de réconfort dans la qualité interminable de leur retraite, les feux crépitants, les repas faits maison, les tasses de thé et les promenades sur la plage insufflent un sentiment palpable de proximité pour chaque prise enregistrée.

Les chansons de Dark Green évoquent les contemplations de Lucy sur l’amour et la perte, mais aussi la confrontation de soi de Lehmann face aux difficultés de la vie. L’album déroule son histoire comme deux amis échangeant sur leur vie jusque tard dans la nuit, libres du fardeau de la journée. D’un point de vue spirituel, Dark Green imprime un doux sentiment de nostalgie et d’évasion : un lieu libre, affranchit des contraintes et des signes extérieurs de la journée, uniquement redevable d’exister dans l’instant. Comme le dit si bien Lehmann : “Nous voulions faire un disque hors du temps, un document magique, un Voynich Manuscript que l’on puisse écouter”.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

code

Artwork cover du EP Sonic Folkways de Pierre Bastien par Evan Crankshaw
Article précédent

Pierre Bastien sort Sonic Folkways

Artwork cover de l'album Superstore de Sam Gendel
Prochain article

Sam Gendel ouvre son Superstore sonore