Artwork cover du EP Holy Sun de Makèz

Makèz sort un nouvel EP pour Heist Recording

5 min de lecture
Démarrer

Le duo Makèz sort Holy Sun. Ce nouvel EP, qui célèbre une House Music plutôt Jazzy, parait sur le label Heist Recording

Connu pour sa capacité à produire une House Music qui mélange en souplesse un large éventail des musiques qui les inspirent (soul, jazz et disco), le duo Makèz signe un nouvel EP sur le label Heist Recording, disponible sur leur plateforme musicale préférée, Bandcamp…

Holy Sun, par Makèz

Portrait photographique du duo Makèz
Makèz © Joan Sebastian Hanao

Holy Sun voit Makèz livrer une nouvelle collection correspondant parfaitement au chemin musical emprunté depuis leur premier album City of All (2021 – Heist). Cet EP comprend quatre titres originaux, dont la voix sensuelle de la talentueuse Ava Lava, ainsi qu’un remix plutôt estival de Retromigration. Le titres éponyme est un entraînement de rythmes brisés et ensoleillés qui mélange sans effort des éléments acoustiques, des pianos Rhodes et de doux tourbillons électroniques comprenant la voix d’Ava Lava. Quelque part à mi-chemin entre le jazz et la pop électronique, cette nouvelle production du duo peut faire penser à Roy Ayers, un mélange élégant d’éléments dont le thème souvent abordé par Ayers sert ici de mantra : “Embrassé par le feu, guéri par le soleil”.

Holy Sun EP, c’est une house jazzy sous sa forme la plus excitante ! Retromigration livre un remix glorieux de Holy Sun, où il échange les rythmes décalés contre un rythme house 4×4 plus simple, transformant ainsi ce morceau en titre bien plus festif… De subtils ajouts mélodiques apportent une chaleur supplémentaire, et l’attention portée aux détails avec de minuscules modulations, hits et accords, en fait l’un de ses meilleurs remixes à ce jour. L’esprit club se fait également sentir avec Lifted, un soupçon de percussion mondaine, les coups de basse ainsi que les cordes insufflent à ce morceau une sérieuse énergie dancefloor. Bien qu’un peu plus dubby et espacé, Inwards adopte une approche similaire : bips cosmiques, pads longs et cordes éthérées flirtent sur un groove brut et une ligne de basse teintée d’acide… Le dernier titre, La grande folie, voit le duo faire sa propre version de ce qui pourrait faire penser à un enregistrement live de Detroit Experiment ou de UR : une progression d’accords donnant la réplique à une lourde basse !

Makèz, duo basé à Amsterdam

Portrait photographique du duo Makèz
Makèz © Joan Sebastian Hanao

Connu pour remixer de manière contemporaine les ingrédients de la house classique dans des compositions à l’épreuve du futur, le duo Makèz n’hésite pas à remettre en question la façon de produire de la House. Basé à Amsterdam, Le duo a attiré l’attention de la scène des clubs néerlandais assez tôt. Après avoir sorti leur premier EP Different Planets en 2019, leur nom a rapidement traversé les frontières… Depuis, ils sont sortis sur le label local Heist Recordings ainsi que sur Let’s Play House de New York, et ont continué à bénéficier du soutien d’artistes tels que Seth Troxler, Groove Armada, Chez Damier ou encore Dam Swindle.

Les chemins de ces individus sont harmonieusement contrastés : Jan-Willem Mulder et Kees van ‘t Klooster, se croisent au début de leur adolescence. C’est dès cette première rencontre, qu’ils explorent avec enthousiasme l’industrie de la musique au sens le plus large, d’abord avec des DJ et des sets live, remplis de morceaux faits maison et d’éditions inventives, et, plus récemment, avec des projets de plus en plus ambitieux et expansifs comme City of All, leur premier album. Rejoignez-les pour ce voyage vibrant, fusionnant les sons des lieux qui ont façonné leur vision musicale, sans frontières.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

code

Article précédent

Nouvelle signature de Pop Noire, CIRRIAL présente Transform

Artwork cover What do the stars say to you de Ron Trent
Prochain article

Ron Trent devient WARM, le temps de sortir What do the stars say to you