Artwork du disque Libra de Sabrina Bellaouel

Sabrina Bellaouel sublime le R&B avec son EP Arab Liquor

2 min de lecture
Démarrer

Avec la sortie de son EP Libra, Sabrina Bellaouel renoue avec ses premiers pas dans le R&B : chansons à matière charnelle, symboles de l’exploration de l’intimité, et des désirs

Après un EP en 2016 (produit par Myth Syzer, Loubenski et Rahman), suivi de Illusions en 2018, où le R&B flirtait harmonieusement avec l’onirisme d’une musique en apesanteur, Sabrina Bellaouel a enchaîné des collaborations (The Hop, Jazzy Bazz, Lonely Band, Bonnie Banane). Après un EP situé quelque part entre Steve Reich et Deena Abdelwahed, l’artiste renoue avec la matière charnelle de ses chansons dans un écrin feutré et riche en basse, notamment Arab Liquor dont l’instrumental rappelle parfois l’univers de 8tm, séduisant et subtil. Libra sort chez InFiné.

Singularité, diversité…

Sabrina Bellaouel est à l’aise dans un subtil entre-deux, de l’éducation musicale qui doit autant au gospel, qu’au punk, entre le charme sensuel de sa voix et le jeu de (dé)construction entamé sur ses productions électroniques, entre ses textes qu’elle dit “au service de l’émotion” et ses mélodies directement connectées aux villes où elle à vécu. Ce sens de l’équilibre, on le retrouve autant à l’écoute de We Don’t Need To Be Enemies que de Libra.

Déterminée à « créer des ponts afin de sortir des sentiers battus », Sabrina Bellaouel renoue avec la matière charnelle de ses chansons, comme pour explorer son intimité et en comprendre les élans et les désirs. Ces nouveaux travaux marquent l’émergence et l’ambition d’une artiste soucieuse d’une singularité et d’une diversité dans ses productions. « Il est évident que le contexte dans lequel je me trouve influence directement ma façon de produire (..) Et c’est vrai que le fait d’avoir récemment partagé mon temps entre Paris, Rotterdam, Londres et le Maghreb a donné une certaine couleur à mes nouvelles compositions. »

Photo de Sabrina Bellaouel par Louis Muller
Sabrina Bellaouel © Louis Muller

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

code

Article précédent

Fouk & Junktion poursuit sa cure de beats à la carotène avec le second volet de 24 CARROT

Artwork Virtual Dreams: Ambient Explorations
Prochain article

Music From Memory plonge dans l'ambient des années 90 pour sortir la compilation Virtual Dreams