Artwork cover de Unspoken Words par Max Cooper

Avec Unspoken Words, Max Cooper musicalise les mots que l’on ne prononce pas

3 min de lecture
Démarrer

Paru le 25 mars 2022, Unspoken Words, le nouvel album de Max Cooper, interroge et à approfondi l’intersection entre la musique électronique, les arts visuels, la technologie et la science

Rares sont celles et ceux qui réussissent ce genre d’aventures. Dans son travail en tandem avec ses proches collaborateurs et des institutions de grande envergure, Max Cooper a développé une approche multimédia de la création via la science pour se tailler une place unique en tant qu’artiste. Son quatrième album, Unspoken Words, est une exploration musicale de la capacité ou de l’incapacité de l’artiste à communiquer. Inutile de verbaliser davantage car, pour comprendre, il suffit d’écouter…

Unspoken Words

Photo de Max Cooper
Max Cooper DR

Sorti le 25 mars sur Mesh, Unspoken Words, inclut le format vidéo afin de développer les idées et les histoires qui inspirent et informent son travail. Everything est l’un des 13 courts métrages combinés dans l’album, le métanarratif sort en Blu-ray pour accompagner l’album. L’histoire visuelle est développée avec son collaborateur de longue date Nick Cobby et le photographe Andrey Prokhorov, qui possède une immense bibliothèque d’images du monde entier.

“J’ai toujours eu du mal avec les mots (…) Essayer de communiquer quoi que ce soit de significatif sur mon état interne, d’une manière qui semble lui rendre justice, m’a toujours dépassé. Mais la musique contourne les langues. Elle est mon moyen d’expression, c’est pourquoi j’en fais beaucoup – je suis obligé de créer.”

Unspoken Words est l’œuvre la plus révélatrice de Cooper, guidant l’auditeur à travers des expériences d’évasion et de connexion avec des récits de réflexion personnels, d’acceptation, de lutte, d’idéalisme et de rejet. L’audio habilement mixé est donc accompagné d’une histoire visuelle qui se déroule à travers 13 films par une gamme d’artistes visuels commandés et réalisés par Max Cooper, et mixés en son surround Dolby Atmos.

L’expression brute de l’état mental de l’artiste illumine l’expérience universelle d’être un humain. L’album offre un terrain d’entente, un espace unificateur pour quiconque fait face à une discordance interne et ressent le besoin d’une plus grande connexion, et d’une plus grande expression “Je trouve qu’exister dans mon esprit est une expérience parfois belle, parfois intense, parfois abrasive, désordonnée, déconcertante et implacable, et j’ai essayé de mettre autant de ce sentiment et me former comme je le pouvais dans l’album”.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Artwork cover Pochette de l'album de Unexpected Voyage de Kousto
Article précédent

Kousto plonge dans un voyage inattendu mais ensoleillé

Artwork cover de l'album Serpentine de 9 Lazy 9
Prochain article

Le groupe 9 Lazy 9 présente Serpentine, son cinquième album